À nos Martyrs : commémoration des génocides

Grande Synagogue de Bordeaux
Grande Synagogue de Bordeaux

Vendredi 27 janvier, deux collèges et un lycée se sont déplacés pour la journée de commémoration de la mémoire des victimes de génocides.

C’est devant la synagogue de Bordeaux, construite en 1879 par Charles Burguet et Charles Durand, que s’est déroulée la cérémonie. C’est la plus grande synagogue de France ; elle a servi de prison pendant la seconde guerre mondiale pour les prisonniers Juifs. Mille huit quatre vingt cinq Juifs sont passés dans cette prison.
À l’extérieur, il y a un monument dédié aux victimes du génocide de 1940 à 1944. Sur ce monument il y a une étoile juive : l’étoile de David. Il y’a également une seconde plaque dédiée aux déportés du « train fantôme » partit le 3 juillet 1944. C’étaient des prisonniers espagnols et italiens.
Les élèves du collège Jean Zay ont chanté pour les victimes de tous les génocides. Entre les chants, des élèves se sont avancés pour dire des textes. Ils ont parlé de la Shoah, mais également des Roms, des Arméniens et des Tutsis. Cette pièce de théâtre était émouvante et impressionnante.
Après cela, nous sommes entrés dans la synagogue. À l’intérieur du bâtiment il y a une arche sainte. Il n’y a ni visages, ni peintures sur les murs. Il y a un chandelier à 7 branches au milieu de la synagogue : six branches pour les 6 jours de travail, la septième pour le jour de repos. Aussi il n’y a aucune représentation de Dieu.

1 Comment

Laisser un commentaire