Marielle Guillembet et la classe média

Mercredi 6 fevrier 2013, de 11h30 à 12h30, Marielle Guillembet, directrice de la communication de la ville de Blanquefort et du journal Equinoxes et Solstices, est venu au collège Dupaty, afin d’expliquer son travail aux 4°6 de la classe média et de leur proposer de publier un article dans la prochaine édition.

Le service des communications.

Le service des communications fonctionne comme une petite agence. Il y a un graphiste, qui s’occupe de visuel, toujours au goût de madame le maire; un webmasteur,qui s’occupe de publier les informations sur le site web de la mairie de Blanquefort; une attachée de presse,qui rassemble et rédige à l’attention des journalistes de la presse et des médias en général, les informations et la documentation relative aux produits ou à l’entreprise afin d’en assurer la diffusion. Il est l’intermédiaire entre la presse (écrite, TV, radio) et l’organisme qu’il est chargé de promouvoir; deux imprimeurs; une archiviste, qui doit conserver les dossiers et les publications et les classer par année; une secrétaire et une chargée de communication qui doit gérer les relations presse, les relations publiques, la publicité, la création des documents institutionnels et/ou commerciaux.

C’est un travail très compliqué mais surtout très long.

Comment fonctionne le journal ?

Le journal fonctionne en rubriques. Il y a une rubrique un peu plus importante que les autres: c’est la rubrique dossier. Elle comporte entre 4 et 6 pages exclusivement basées sur un thèmes, avec beaucoup plus de détails. Les personnes qui publient le journal essayent de mettre beaucoup de photos, de réaliser quelques interviews et de varier les styles d’écriture afin que les lecteurs ne se lassent pas et ne s’ennuient pas. La photo a une importance primordiale car elle attire le lecteur.

Les derniers instants avant la publication.

La relecture avant la publication est sûrement une des étapes les plus stressante, car il faut être confronté aux remarques et aux critiques et il faut s’assurer que ce que l’on écrit a un sens et qu’il n’y ai aucune erreur. Il faut se mettre à la place du lecteur afin de savoir si le message passe. Puis il ne reste plus qu’à signer le BAT (bon à tirer) pour faire imprimer les journaux.

Le fabuleux projet.

Marielle Guillembet à proposé aux 4°6 de la classe média du collège Dupaty de publier un article sur le thème : « Qu’est-ce-que c’est qu’être jeune à Blanquefort »,  ainsi qu’un petit encadré sur « Qu’est-ce-que la classe média ? ». Elle leur a aussi proposé de publier le lien du blog de la classe médias afin que les gens puissent lire les articles des autres élèves.

Morganne D.

1 Comment

Laisser un commentaire