Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres

Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres

C’est la devise du journal Sud-Ouest. En effet, nous sommes allé visiter leur centre d’impression le vendredi soir de 22h30 à 00h15.

Centre d’expédition de Sud-Ouest

Pourquoi la nuit, me direz-vous ? Le journal est imprimé la nuit pour pouvoir être distribué le matin très tôt. C’est vrai : imaginez un instant que vous lisiez les nouvelles le soir ? Ce serait bizarre non ?

Quand nous sommes arrivés, nous nous sommes divisés en deux groupes car nous étions nombreux et nous n’étions pas seuls : il y avait d’autres personnes que nous ne connaissions pas. Nous nous sommes ensuite dirigés vers les escaliers pour commencer la visite par l’histoire du journal Sud-Ouest.

Au cours de cette visite, j’ai découvert l’histoire du journal Sud-Ouest. Il succède à la Petite Gironde et a été crée par Jacques Lemoine en 1944. J’ai appris que la baie-vitrée dehors, donnée sur les rotatives et expliquait la transparence des articles.

Lors de la suite de la visite, nous sommes passés dans le hall de stockage des bobines, la salle de fabrication des plaques. Nous avons traversés la salle avec les robots et les dérouleurs, le hall des rotatives. Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est la salle des expéditions. A la sortie des rotatives, des chaînes à pinces transportent les journaux dans la salle des expéditions pour les conditionner. Ce sont 4 500 paquets qui sont envoyés aux dépositaires qui livreront 3 800 vendeurs de journaux et abonnés. Les autres journaux sont mis sous film afin d’être distribués par la poste. Les stackers sont les appareils chargés de fabriquer ces paquets.

J’ai beaucoup aimé cette visite car c’était la nuit et qu’on a pu voir comment on fabrique un journal. Je n’hésiterai pas à refaire de telles sorties.

Julianne

One Reply to “Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :