Réussir une interview

RÉUSSIR UNE INTERVIEW

L’interview est une sorte d’entretien à vocation journalistique. Interview est un mot anglais qui est apparu dans la langue française à la fin du 19ème siècle. Son origine est elle-même un emprunt de l’anglais au français entrevue.

Selon le dictionnaire Robert, l’interview « est une entrevue au cours de laquelle un journaliste interroge une personne sur sa vie, ses projets, ses opinions dans l’intention de publier une relation de l’entretien ».



L’ÉLABORATION DU QUESTIONNAIRE

Une bonne interview dépend beaucoup de la qualité du questionnaire, de sa préparation.

Prendre en compte l’interviewé

Il convient de s’informer au préalable sur la personne que l’on souhaite interviewer. Il faut également prendre en compte son statut. En effet la personne interrogée peut répondre soit à titre personnel, soit en tant que représentant d’un groupe ou d’une catégorie sociale. A partir de là, on pourra élaborer un questionnaire particularisé qui prenne en compte la personnalité de la personne interrogée.

Varier les types de questions

Les questions fermées

Il faut éviter les questions fermées auxquelles on peut répondre par « oui » ou par « non »

Exemples :

Question fermée : Pensez vous que cet événement est important?

Question ouverte : Quelle est selon vous l’importance de cet événement?

On peut pour cela proposer pour chaque question une liste exclusive de réponses closes.

Exemple

 « Si quelqu’un vous demande l’heure dans la rue :

vous passez votre chemin ?

vous répondez au hasard ?

vous engagez une conversation ?

vous dites : «je n’ai pas de montre» ? »

Les questions ouvertes

Elles laissent aux personnes interrogées la possibilité de personnaliser, de préciser, de nuancer leurs réponses. Leur usage est donc tout indiqué pour la réalisation d’interviews de magazines.

Exemple

· Vous préférez vivre à la ville ou à la campagne ? Pourquoi ?

· Vous utilisez plutôt votre voiture ou plutôt les transports en commun ? Pourquoi ?

· Qu’est-ce que vous a incité à choisir le métier qui est le vôtre ?

Il existe bien sûr la possibilité de mêler questions ouvertes et questions fermées ce qui peut faciliter le démarrage d’une interview.

Exemple

· Vous allez au restaurant

pour vous distraire ?

pour faire un bon repas ?

pour sortir avec des amis ?

parce que vous n’avez pas le temps de faire la cuisine ?

pour une autre raison, laquelle ?

Poser les bonnes questions

Il faut poser des questions qui ont un lien avec ce que nous allons en faire.

Il faut donner à l’interviewé l’impression de savoir exactement où l’on va.

Même si les questions sont préparées à l’avance, il faudra se préparer à improviser. Le questionnaire n’est qu’un guide. Il faudra être prêt à poser des questions auxquelles la personne interviewée trouvera une réponse qui n’est pas préparée à l’avance.

Introduire une touche de fantaisie :

Selon la personne interviewée, on pourra glisser, au bon moment, une ou plusieurs question(s) qui viseront à surprendre, à amuser, à faire découvrir un aspect inattendu etc.

LE DÉROULEMENT DE L’INTERVIEW

– Commencer par faire préciser le nom, prénom, l’âge, les fonctions de l’interviewé. On peut également noter des détails sur son physique ou son comportement.

– Il ne faut pas se limiter aux questions préparées, mais être capables d’en improviser en écoutant la personne interviewée.

– Il faut encourager la personne interviewée à donner des exemples, à tenir un discours concret.

– Il faut noter soigneusement les propos et faire épeler les noms propres ou les mots difficiles. Si l’on n’a pas compris quelque chose, il vaut mieux interrompre la personne que risquer de noter des choses fausses.

  • Il ne faut pas oublier de remercier la personne qui a accepté d’être interviewée et lui confirmer que vous lui enverrez un exemplaire du journal.

LA RÉDACTION :

– Il ne faut pas changer les questions mais sélectionner, découper, coller les morceaux de réponses intéressantes. Pour que l’interview ne soit pas trop longue, limiter le nombre de questions (entre 4 et 7) et la longueur des réponses (10 lignes).

– Il faut récrire les réponses en bon français, supprimer les euh !, les répétitions…

– Il faut cependant respecter la réponse formulée et garder le rythme de la phrase, la valeur des mots, les tournures originales.

– Il faut ordonner les questions et réponses.

– On peut écrire un chapeau qui présente la personne interrogée (et parfois le contexte) ou un encadré qui résume son CV. L’interview peut être accompagné d’autres articles.

– Il faut penser à un titre original, par exemple une citation extraite de l‘interview.

 

LA PRESENTATION :

– Il faudra penser à choisir une typographie différente pour les questions, les réponses, le chapeau, le titre.

– Il faudra illustrer par une photo (plutôt vivante, en action) légendée ou par un dessin humoristique.

  • L’interview est signée au moyen de la formule : propos recueillis par.

LE MICRO-TROTTOIR

Mentionnons à part ce type d’interview que l’on rencontre fréquemment soit dans les journaux télévisés, soit dans les magazines. Il s’agit d’un montage rapide de réactions ou d’opinions brèves recueillies auprès de passants anonymes dans la rue ou dans un lieu public.

Sources :

Éditer un journal en classe, Daniel Salles,coll. 1, 2, 3 séquences, CRDP de Grenoble, 2002. 

L’interview audiovisuelle, Jean-Paul Desgoutte, 1988

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire