Les règles du jeu de paume

Les règles du jeu de paume

Gentilhomme jouant à la paume, sous Henri III, 1586 (©Bnf).

Le jeu de paume

Le jeu de la paume consiste à se renvoyer une balle, appelée un éteuf, au-dessus d’un filet à la manière du tennis et se pratique en individuel (1 contre 1) ou en double (2 contre 2). Le jeu de paume était pratiqué par la noblesse tandis que les « vilains » jouaient en extérieur à la longue paume qui se pratiquait sans filet avec 1, 2, 3, 4 ou 6 paumistes par équipe. Les points étaient comptabilisés un par un, mais à chaque unité inscrite, le joueur, d’abord situé à 60 pieds du filet, devait se rapprocher pour servir. Le premier point donnait ainsi le droit d’avancer de 15 pieds. Idem pour le deuxième, ce qui faisait 30 pieds au total. Et au troisième point, le joueur pouvait de nouveau se rapprocher, mais de 10 pieds seulement, pour ne pas être trop proche du filet. Il avait donc gagné 40 pieds. C’est ce qui a inspiré la façon de compter les points utilisée au tennis (15, 30, 40 et jeu). Il n’y a pas beaucoup d’illustrations de ce jeu car au XVIIIe le sport avais peu d’importance.

Robin et Clément.

One Reply to “Les règles du jeu de paume”

  1. Bravo pour cette note de blogue, rondement réalisée et fortement intéressante : je me suis toujours interrogé sur les règles de ce jeu sans sans jamais chercher une réponse !

Répondre à Crémieu-Alcan Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :